Dès l’enfance, Jacqueline Verspieren aime dessiner. Sans doute don d'un grand-père, artiste peintre, qu'elle n'a jamais connu.

Elle a suivi les cours de fusain à l’école des Beaux Arts de Lille, et indépendamment s'est initiée à la gouache, l’aquarelle, la peinture à l’huile et l'acrylique, par des natures mortes, portraits et paysages.

Famille d'artistes. Elle bénéficie également des précieux conseils de son oncle : Gaston Thiery, paysagiste talentueux, considéré comme le digne continuateur de l’Ecole de Crozant.

Installée depuis de nombreuses années en plein Périgord noir (Sarladais), elle s'inspire des magnifiques paysages qui l'environnent. Elle travaille la couleur et la lumière avec une grande exigence et beaucoup de compétence dans des oeuvres toujours originales.

Elle fait partie des Arts et Lettres de France, et du groupement des Artistes indépendants Lillois, crée en 1931, dont elle est membre du Jury.

Elle participe avec succès à de nombreuses expositions : à la Mairie de Lille et dans le Nord, à Sarlat et à ses Hivernales, à Fresselines village d’artistes, à Montauban, Toulouse, Bordeaux, Bergerac et à son atelier de Saint Julien de Lampon.